Protester pour Dieu, protester pour l'Homme

Jésus : ça change tout!

Rassemblement régional à Marmande le 11 octobre 2014

Qu’est-ce que Jésus change dans ma vie?

Technique : « world café » : Elle permet à chacun de dialoguer en petit groupe avec le plus grand nombre possible de participants. 8 petites tables style « bistrot » avec 4 chaises chacune. Une question particulière est débattue à chaque table. Les participants changent de table toutes les 20 minutes, sauf l’animateur qui résume à chaque nouveau groupe les conclusions du groupe précédent, pour aller plus loin.
Nombre de participants : 32
Temps : 1h05

Matériel :
– des tables de bistrot ;

Le 11 octobre à Marmande, voici les réflexions des groupes :
Quand je fais face à un coup dur ?
Je suis confiant. J’ai un confident, un ami. Je suis soutenu(e), apaisé(e) car Jésus aussi en a connu.
S’abandonner, prier, espérer.

Dans mes conflits, mes disputes ?
Il change le regard que je pose sur l’autre. Prier nous aide à prendre de la distance et à nous positionner avec calme, sachant que Jésus est entre l’autre et moi. Il m’aide à le comprendre.

Dans mon rapport à l’argent ?
Jésus me donne la capacité d’en gagner et me dit quoi en faire, il me donne aussi confiance quand j’ai peur d’en manquer.
Il me fait distinguer l’essentiel de l’accessoire, le besoin de l’envie-désir illusoire, mais où fixer la limite entre le nécessaire et le superflu ?
Il m’aide à faire de l’argent un moyen, un serviteur, et non une fin ou un maître.

Dans mes projets et mes rêves ?
C’est à lui que je peux les confier, sachant qu’il les exauce.
Il me donne la patience, la confiance et la force d’attendre leur réalisation.
Il leur donne un sens : accueillir, aimer à travers l’écoute et le respect.

Dans mes relations professionnelles ?
Il m’apprend à faire place aux autres, à les mettre en valeur ; à écouter pour trouver un compromis, à faire preuve de tolérance et d’ouverture. Sans prosélytisme, mon comportement traduira ma foi, et induira questionnements et dialogues sur les questions spirituelles.

Dans mes engagements ?
Il me permet de rester fidèle à mes promesses, de persévérer.
Il me donne du courage et guide mes pas.

Dans ma vie de famille ?
Jésus m’aide à tenir bon dans mes convictions malgré les doutes, à approfondir, même a posteriori, le sens des engagements que j’ai pris, à aimer toujours malgré les séparations. Il me rend responsable de mes proches, me permet de vivre des relations apaisées, scellées par le pardon.
Jésus est un facteur d’union pour la famille, point de repère qui rassemble, mais aussi parfois de division (entre croyants et incroyants).

Devant celui ou celle qui souffre ?
Jésus me fait taire avant tout, lui qui a souffert aussi. La compassion silencieuse et la prière intérieure ouvrent au dialogue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Partagez sur les réseaux sociaux